Pricelists

La fabrique des corps
5 artworks


Notre goût pour les mondes non ordinaires tels que décrits dans les légendes, les mythologies et le cinéma fantastique nous a conduites à réfléchir sur la question de l'apparence au regard de la notion de spécisme. Nos premiers jeux sur le rapport supériorité/animalité ont été matérialisés par des sculptures-mots, habillées de fourrures synthétiques et transformables en totems géants (Le gang des U mutants). De cette première métaphore animalisée, nous sommes passées à une autre parodie qui a do

Synergie
4 artworks


Cette série « Synergie » est une forme de lâcher prise où seules les couleurs, les traits et les formes ont prédominé pour sa réalisation. Cette sensation d’enfermement que nous avons pu ressentir parfois pendant cette période de confinement, nous a rapproché un peu plus de l’univers, celui que l’on écrit avec un grand U. En écoutant nos sens et en nous laissant emporter par eux, semblable à une méditation poussée, nous avons donné libre cours à nos émotions et à nos mains afin d’obtenir des esp

X files cocottes
7 artworks


Cette série de « cocottes » particulières est inspirée par un traitement extrême des corps touchant le viscéral. Des volatiles qui nous tiennent à l’œil. Gallinacées érotiques aux allures parfois déconcertantes se déployant sur un fond de paysages lunaires ou rapaces hybrides posés dans le vide de la toile viennent questionner les rapports au monde : du premier souffle de vie jusqu’à la mort. Chaque individu peut se retrouver dans cette galerie de portrait.

Emballage
9 artworks


Dans notre société contemporaine, nous passons beaucoup de temps dans les grandes enseignes et les déchetteries. La société est devenue de plus en plus gloutonne. La fabrication des produits a augmenté de façon exponentielle et les industriels mettent tout en oeuvre pour satisfaire les consommateurs. L’eau est mise dans des bouteilles en plastique, lesquelles sont conditionnées en pack avec du plastique. La nourriture est présentée dans des contenants en plastique, puis emballée à nouveau pour l

# coquillages
3 artworks


Les premières paroles de la chanson de Renaud « C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme… » sont à l’origine de nos travaux sur la mer. Nos murs océaniques, aux allures urbaines, racontent la richesse des récifs et décrient implicitement leur disparition progressive. Nos dessins « Les êtres de l’eau » questionnent le vide contenu dans cette dernière. Avec # coquillages, nous continuons à cultiver notre engouement pour ce milieu fascinant en nous inspirant des corps des

Les passeurs du vide "Extrait"
2 artworks


Les théories sur le vide sont très riches d'enseignement. Certaines d'entre elles, selon leur forme et leur portée intellectuelle, suggèrent une notion de frontière : le vide/le plein, le visible/l'invisible, espace réceptacle ou absence, autant de mots pour appréhender et caractériser le vide. L'artisation du vide semble toujours se faire sur ces différents territoires. Toutefois, à l'heure où ceux-ci n'ont plus réellement de frontières et que les brassages en tous genres se multiplient, le vi

Les êtres de l'eau
6 artworks


Nos expériences sensorielles et extra-sensorielles sont à l'origine de ce travail sur papier. Nous avons découvert que le vide, par les descriptions qui en sont faites, pouvait se conjuguer avec ce que nous saisissions dans les différents champs perceptifs. Cette notion nous a permises de reconsidérer ce côté sensible de nos perceptions en visualisant la possibilité de créer nous-mêmes des phénomènes. Aujourd'hui, nous alternons donc entre état de restitution et celui de faiseuses de bruits en p

Territoires
5 artworks

Powered by Artmajeur